Aaron Swartz – Un Web programmable : œuvre inachevée

Aaron Swartz at a Boston Wikipedia Meetup, 2009-08-18 – Sage Ross – CC-BY-SA

Cette œuvre courte est le premier jet d’un manuscrit d’Aaron Swartz, rédigé pour la collection « Synthesis Lectures on the Semantic Web » à l’invitation de son directeur, James Hendler. Malheureusement, le livre n’a pas été terminé avant le décès d’Aaron en janvier 2013. En son hommage, le directeur et l’éditeur publient l’œuvre numérique gratuitement.

vignette-pdf
Format pdf
vignette-epub
Format ePub
vignette-html
Format html
vignette-txt
Format texte

Extrait de l’introduction de l’auteur

« … nous commencerons par essayer de comprendre l’architecture du Web – ce qui marche bien et, à l’occasion, ce qui ne marche pas, mais surtout pourquoi il est fait comme ça. Nous allons apprendre comment il autorise à la fois les utilisateurs et les moteurs de recherche à coexister pacifiquement tout en supportant tout, du partage de photos aux transactions financières.

Nous continuerons en réfléchissant à ce que signifie construire un programme au sommet du Web – comment écrire un logiciel qui sert équitablement autant son utilisateur immédiat que les développeurs qui veulent construire par-dessus lui. Trop souvent, une API est boulonnée au dessus d’une application existante, après-coup ou comme un morceau complètement différent. Mais, comme nous le verrons, quand une application web est conçue proprement, les APIs en découlent naturellement et leur maintenance ne requiert que peu d’efforts.

Puis nous nous intéresserons à ce que signifie pour votre application de n’être pas seulement un autre outil pour les gens et les logiciels, mais une partie de l’écologie – une section du Web programmable. Ce qui implique d’exposer vos données à être interrogées, et copiées, et intégrées, et ce même sans autorisation explicite, au sein du plus grand écosystème de logiciels, tout en protégeant la liberté des utilisateurs.

Enfin, nous conclurons avec une discussion sur cette expression très galvaudée : « Web sémantique », et nous tâcherons de comprendre ce qu’elle signifie vraiment. »


Une réflexion au sujet de « Aaron Swartz – Un Web programmable : œuvre inachevée »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *