Archivos de la categoría Bricolages

What is Hip ?

Hipster Hangout – Sean Connors – CC BY-NC-ND

Préambule

Nous autres professionnels des bibliothèques sommes intrinsèquement favorables à tout ce qui encourage la bibliodiversité. En outre, c’est toujours avec une certaine fierté que l’on entend “Comment peut-on s’inscrire dans votre bibliothèque ? Je cherche un livre particulier, et il semble que vous soyez parmi les seuls à l’avoir”. Il n’empêche que le fait qu’un livre soit présent dans d’autres bibliothèques peut laisser présager qu’il est soit pertinent soit attendu. Sa popularité auprès des confrères est le signe d’une potentielle recommandation actuelle ou à venir. Pour tout dire, s’ils l’ont tous, on devrait peut-être l’avoir aussi. Sigue leyendo

Veille numérique sans agrégateur

Schéma de veille – CC0

Préambule

Cécile Arènes est une veilleuse aguerrie. Elle participe au Bouillon des bibliobsédés, dissémine ses trouvailles, et publie une veille mensuelle enrichie sur son blog : la série En BUtinant (anciennement Du coté des BU).  Comme la plupart des utilisateurs d’Internet, elle a utilisé plusieurs outils, au fur et à mesure de leur mise en ligne, qui ont fini par s’accumuler, voire s’enchevêtrer. En outre, le recours à ces services, tellement pratiques, développés par des entreprises privées, a tendance à nous amener à faire reposer notre travail sur des fondations instables : dès que l’entreprise change sa politique, son offre de services, ses tarifs, voire disparait, tout risque de s’écrouler1. Une fonctionnalité de l’agrégateur Google reader l’a ainsi obligée à modifier l’organisation de sa veille. Et celle-ci était devenue un peu … compliquée.

Alors qu’elle réfléchissait en gazouillant à une méthode pour remettre tout ça à plat, je lui ai présenté mon fonctionnement de veille. Cécile a fini par réussir à “démêler l’écheveau”, et a publié, sur requête twitterienne, sa nouvelle organisation. Et comme le partage des procédures peut toujours se révéler utile, voici mon fonctionnement à moi. Sigue leyendo

  1. lire à ce sujet l’article d’Olivier Ertzscheid : Le jour où YouTube fermera []

Contrôle qualité de notices du Sudoc – version 2

keys – Judy van der Velden – CC-BY-NC-ND

Préambule

Il y a quelques mois, j’avais bricolé une page de contrôle de qualité de notices du Sudoc. L’objectif était de détecter automatiquement des erreurs courantes sur des lots de notices – erreurs plus liées à la forme qu’au contenu, et donc (souvent) corrigeables sans besoin de se référer au document. L’outil est par nature à l’usage de catalogueurs (très) consciencieux, ou plus probablement de correspondants catalogage. Sa mise en ligne avait entraîné une petite discussion, et des propositions d’améliorations. La publicité qui lui a été faite récemment m’a donc amené à lui apporter quelques modifications. Sigue leyendo

Ce qu’on dit de nous

Photos originales : haut-gauche : Secrets – horrigans (CC BY-NC) ; haut-droite : whisper – shimonkey (CC BY-NC-SA) ; bas-gauche : Whisper – Chris Sgaraglino (CC BY-NC-SA) ; bas-droite : Whispering secrets – Cameron Maddux (CC BY-NC-SA)

Préambule

La bibliothèque offre comme tout le monde la possibilité de la contacter par mail depuis son site. Elle dispose également d’un compte Twitter et d’une page Facebook. Et elle met à disposition des usagers sur le site des cahiers de “Remarques et suggestions” – il est d’ailleurs intéressant de noter que ce sont ces cahiers qui génèrent le plus de messages des lecteurs.

Cependant, si nous pouvons ainsi savoir ce que nos usagers veulent nous dire, cela ne nous dit pas ce que l’on dit de nous. Pour cela, le plus pratique reste encore l’espionnage la veille automatisée. Sigue leyendo

Groseilles-ciblées - rt

Contrôle qualité de notices du Sudoc

Photo originale : redberries2 – doc(q)man – CC-BY-NC

Préambule

En marge d’une discussion sur une adaptation des règles de catalogage, Mathieu Saby, aka Vingt-sept point sept, a signalé – et déploré – l’absence d’un outil simple de contrôle qualité des notices bibliographiques produites sur le Sudoc. Plus particulièrement concernant trois types d’erreurs “classiques” :

  • Quand une notice est créée ex-nihilo, le script d’aide à la création inclut automatiquement un espace inutile dans la zone de titre. Il est courant d’oublier de le supprimer.
  • Quand une notice est créée ou dérivée, on peut oublier de lier les auteurs à leurs notices autorité. Surtout quand la notice de l’auteur, jusqu’ici inconnu du Sudoc, doit être créée elle aussi.
  • Enfin, on peut omettre de lier les mots sujets aux notices autorité correspondantes.

Ces erreurs sont relativement faciles à réparer – elles ne nécessitent généralement aucune vérification sur l’ouvrage – mais moins à repérer. Et personne ne va s’amuser à éplucher toutes les notices du catalogue pour les détecter. Cependant, le double espace peut potentiellement nuire à une éventuelle réutilisation des données du catalogue, et surtout les informations auteurs et sujets non liées rendent la notice absente des recherches par rebonds – et nuisent donc à la visibilité du document. Sigue leyendo