Archives pour la catégorie Théories & pratiques

Aaron Swartz at a Boston Wikipedia Meetup, 2009-08-18 - Sage Ross - CC-BY-SA - RT

Aaron Swartz - Un Web programmable : œuvre inachevée

Aaron Swartz at a Boston Wikipedia Meetup, 2009-08-18 - Sage Ross - CC-BY-SA

Cette œuvre courte est le premier jet d’un manuscrit d’Aaron Swartz, rédigé pour la collection « Synthesis Lectures on the Semantic Web » à l’invitation de son directeur, James Hendler. Malheureusement, le livre n’a pas été terminé avant le décès d’Aaron en janvier 2013. En son hommage, le directeur et l’éditeur publient l’œuvre numérique gratuitement.

vignette-pdf

Format pdf

vignette-epub

Format ePub

vignette-html

Format html

vignette-txt

Format texte

Extrait de l’introduction de l’auteur

« ... nous commencerons par essayer de comprendre l’architecture du Web – ce qui marche bien et, à l’occasion, ce qui ne marche pas, mais surtout pourquoi il est fait comme ça. Nous allons apprendre comment il autorise à la fois les utilisateurs et les moteurs de recherche à coexister pacifiquement tout en supportant tout, du partage de photos aux transactions financières.

Nous continuerons en réfléchissant à ce que signifie construire un programme au sommet du Web – comment écrire un logiciel qui sert équitablement autant son utilisateur immédiat que les développeurs qui veulent construire par-dessus lui. Trop souvent, une API est boulonnée au dessus d’une application existante, après-coup ou comme un morceau complètement différent. Mais, comme nous le verrons, quand une application web est conçue proprement, les APIs en découlent naturellement et leur maintenance ne requiert que peu d’efforts.

Puis nous nous intéresserons à ce que signifie pour votre application de n’être pas seulement un autre outil pour les gens et les logiciels, mais une partie de l’écologie – une section du Web programmable. Ce qui implique d’exposer vos données à être interrogées, et copiées, et intégrées, et ce même sans autorisation explicite, au sein du plus grand écosystème de logiciels, tout en protégeant la liberté des utilisateurs.

Enfin, nous conclurons avec une discussion sur cette expression très galvaudée : « Web sémantique », et nous tâcherons de comprendre ce qu’elle signifie vraiment. »

Burning knowledge – Chris Makarsky – CC BY-NC-SA - rt

Burn AFTER reading...

Burning knowledge - Chris Makarsky - CC BY-NC-SA

 

Préambule

Il y a quelques mois, le collectif Les 451 faisait parler de lui, sur le thème courageux1  de la défense d'une certaine idée du livre et de la lecture qui serait incompatible avec le mercantilisme obscène d'Internet et du livre numérique. Sur le fond, je suis en total désaccord, d'autres ont déjà défendu mon point vue - et Cécile Arènes en a même profité pour parler de tomates et de vaches. Mais c'est le nom du collectif qui m’intéresse aujourd'hui. Continue la lecture

  1. À un certain niveau, défendre certaines causes sur Internet, ça demande du courage, tant on ouvre le flanc à la critique. Un peu comme cette vieille dame qui osait tout, même accuser les jeux vidéos de mener au meurtre d'enfants. []
Computers at Luther 1983 – Luther College Photos – CC BY-NC-SA - rt2

Numériquement incapables : stigmatisation et acculturation

Computers at Luther 1983 - Luther College Photos - CC BY-NC-SA

Préambule

Le fait pour un bibliothécaire d'être créateur de contenus sur le web, et de s'inscrire dans un réseau virtuel et informel de confrères fausse sa vision de son univers professionnel. On en vient à imaginer que l'ensemble de ses collègues partagent cet intérêt, ou du moins cette familiarité avec l'environnement numérique. C'est pourtant faux : comme dans le reste de la société, de nombreux bibliothécaires semblent non seulement peu à l'aise, mais réfractaires à tout ce qui touche à l'informatique. Il s'agit clairement d'une stigmatisation : on se conforme à ce que l'environnement a décidé qu'on était. "Moi, de toutes façons, j'y comprends rien". Continue la lecture

Bibliographie collaborative : on essaye ?

Enfants construisant un château de sable sur une plage (photographie de presse) - Agence Rol - Domaine public (Gallica)

Préambule

Les bibliographies reviennent à la mode - du moins, on en parle. Bertrand Calenge souhaitait les remettre à l'honneur, juste après que Manon Louche et Antony Merle aient insisté sur la nécessité de rendre leur présentation attractive. Et pendant ce temps, sur Twitter, on s'interrogeait sur nos différentes sources pour préparer des biblios d'agrégation, étant donné que les programmes 2013 sont sortis et qu'il va falloir s'y mettre.

Cécile Arènes a déploré cette drôle d'absurdité qui consiste à réinventer l'eau chaude en réalisant des bibliographies pour des concours nationaux chacun dans notre coin, sans tenir compte du fait que plusieurs bibliographies sur le même thème, réalisées par des collègues, sont déjà disponibles sur Internet. Sylvain Machefert a proposé de recenser ces travaux sur Bibliopedia, le site collaboratif destiné à la profession créé par David Liziard. Et comme Symac est conscient des délais possibles entre l'évocation d'une idée et sa mise en œuvre, il a créé la page dans la foulée : ne nous reste plus qu'à l'alimenter. Mais pourrait-on imaginer d'aller encore plus loin que le partage des bibliographies finies ? Continue la lecture