Archives de catégorie : Théories & pratiques

Bibliothèque-fiction : si on jouait au bibliothécaire ?

So Many Books! – Allen County (IN) Public Library – CC BY-NC-ND

Préambule

Comme beaucoup d’autres, j’ai composé mercredi pour le concours interne de bibliothécaire. Le sujet était :

Le nouveau contrat quinquennal d’établissement définit l’amélioration de la qualité de l’accueil comme un axe prioritaire stratégique et urgent pour le réseau des bibliothèques.
 
En tant que bibliothécaire responsable transversal des services au public, vous êtes chargé(e) par le directeur (ou la directrice) du service de piloter un projet d’amélioration de la qualité de l’accueil, dans toutes les bibliothèques du réseau.
 
Vous vous appuierez sur les documents fournis pour rédiger une note exposant la méthode, le plan d’action détaillé et l’ensemble des moyens que vous jugez devoir être mis en œuvre pour atteindre l’objectif.
 
Dossier joint (12 pages):
– Document 1 : Enquête de satisfaction auprès des usagers de la bibliothèque (1 page)
– Document 2 : Grille d’observation sur les halls de bibliothèques (1 page)
– Document 3 : Fiche pratique à destination des personnels : La prise en charge des personnes en difficulté (1 page)
– Document 4 : Label Marianne : la qualité de l’accueil public désormais labellisée (1 page)
– Document 5 : Compte-rendu de la réunion sur l’accueil à la bibliothèque (1 page)
– Document 6 : Guide des bonnes pratiques d’accueil (1 page)
– Document 7 : QUALIBIB : Guide pratique pour l’amélioration de la qualité de l’accueil et des services dans les bibliothèques et centres de documentation (6 pages)

Voir le sujet complet (pdf).

Un cas pratique, donc. Continuer la lecture de Bibliothèque-fiction : si on jouait au bibliothécaire ?

Présentation : la veille numérique

Préambule

Cette présentation a été donnée en interne à la bibliothèque Sainte-Barbe. Elle s’adressait à un public restreint et connu, parfois débutant mais sensibilisé. Je ne saurais pas dire si elle s’est révélée à la hauteur des attentes des collègues, en revanche j’ose affirmer qu’attentes il y avait : le public était nombreux, toutes fonctions et catégories confondues, et pas en touriste. En fin de séance a été évoquée l’hypothèse d’étudier un projet de veille collaborative interne, pour profiter des trouvailles de chacun. J’en déduis volontiers que tous les personnels de bibliothèques verraient un intérêt à faire de la veille. Et que s’ils ne savent pas trop par où commencer, c’est aux plus expérimentés – donc aux lecteurs de ce carnet – de les accompagner. Tant pis pour notre statut de sorcier. Continuer la lecture de Présentation : la veille numérique

Ouvrages collectifs de presses universitaires : la somme des parties est supérieure au tout

Fringe Posters 9 – El Negro Magnifico – CC-BY-NC

Préambule

Je suis acquéreur et catalogueur en littérature générale et littérature française pour un public universitaire. J’achète donc beaucoup d’ouvrages collectifs, comme des actes de colloques. Certains sont publiés chez des éditeurs (très) généralistes, voire à compte d’auteur – on pourra d’ailleurs légitimement s’interroger sur la pertinence d’une édition coûteuse et par nature peu rentable au lieu d’une mise en ligne en accès libre sur une plateforme augmentant sa visibilité (un exemple : les actes de colloques du musée du quai Branly). Mais la majorité de ces ouvrages collectifs sont publiés chez des presses universitaires. Ils réunissent généralement des textes courts (10-30 pages), souvent centrés chacun sur un aspect d’une œuvre particulière, le tout sous un titre commun. Continuer la lecture de Ouvrages collectifs de presses universitaires : la somme des parties est supérieure au tout

Pourquoi on n’a pas fini d’acheter des livres en papier

Photo originale : The Lion, the Bird and the Library – B Tal – CC-BY-NC

Préambule

Ça faisait longtemps que ce sujet me trottait dans la tête. Une présentation d’OpenEdition freemium, qui propose une véritable offre d’accès à du contenu numérique a réveillé ma motivation. Imaginez : des documents électroniques disponibles et accessibles, ça parait fou, non ? Si ça ne parait pas grand-chose, et même le strict minimum, c’est parce qu’on pense encore dans une logique de livres papier. Parce qu’à part ce genre d’initiatives au financement public, on est très loin d’avoir une véritable offre éditoriale numérique adaptée à un usage en bibliothèque.

Je suis loin d’être un spécialiste du sujet. Si je dis des contre-vérités, je serais ravi qu’on me les signale. Mais en tout cas, voilà la situation telle que je la ressens. Continuer la lecture de Pourquoi on n’a pas fini d’acheter des livres en papier

Être partout ?

We Are Everywhere – Chris Campbell – CC-BY-NC

Préambule

On parle beaucoup de dissémination. Le but du jeu étant d’être partout, et de multiplier ainsi les points d’accès vers la bibliothèque et les services qu’elle propose. Toutes les bibliothèques sont amenées à y réfléchir, la mienne n’y échappe pas. Mes réflexions font l’objet d’un billet, parce que ça m’aide. Continuer la lecture de Être partout ?