Archives de catégorie : Théories & pratiques

N’oublions pas les fondamentaux

Dans une BU parisienne

Préambule

On parle beaucoup des nouveaux services. On cherche des nouveaux gadgets, on prévoit de miser sur la médiation culturelle, on voudrait disséminer nos catalogues, on aimerait être créateurs et propulseurs de contenus, on souhaiterait impliquer nos usagers, on s’apprête à investir les réseaux sociaux pour les retrouver. Parce qu’ils s’en vont, qu’ils ne viennent plus nous voir – la faute à cette satanée société de l’information, dont on n’a su mesurer les bouleversements qu’elle apportait que trop tard. D’ailleurs, ceux d’entre nous qui ont déjà franchi le pas récoltent les fruits de leur audace : pleins de lecteurs, et contents de leur bib, en plus !

Ouais, c’est décidé, demain, réunion pour mettre au point notre stratégie, et lundi prochain on ouvre notre page Facebook® !

C’est bien, très bien, sauf que … Continuer la lecture de N’oublions pas les fondamentaux

Sous le hashtag #mediadixweb2

sous le hashtag #mediadixweb2

Préambule

J’étais à la journée d’étude Mediadix / Urfist Paris du 10 décembre 2010 : « Le Web 2.0 : Nouveaux services ou effet de mode ? »

Ce compte-rendu est personnel, donc forcément empreint de subjectivité. Il est possible et probable que je déforme sans le vouloir les propos qui ont été tenus, que j’omette, que je simplifie. Pour affiner un sujet, mieux vaudra donc voir directement avec l’intervenant (le thème de la journée laisse deviner que tous ont une certaine présence sur le Web).

On a vu des interventions intéressantes, même si le planning de la journée, ambitieux, aurait mérité d’accorder plus de temps à certaines d’entre elles. Au détriment de certaines autres, s’il le faut. Puisque visiblement une journée de bibliothécaire ne peut excéder 9h – 17h30 (avec 1h30 de pause déjeuner)(vilain geste gratuit). Continuer la lecture de Sous le hashtag #mediadixweb2

Mon schéma d’acquisition

Préambule

Je travaille dans une bibliothèque inter-universitaire récente, à la politique documentaire encore fraîche. Je peux donc m’y référer pour savoir si un document doit, ou non, entrer dans nos collections. Nous visons un public d’étudiants, pas de chercheurs, et je suis acquéreur en littérature, domaine où les nouveautés ne manquent pas : il s’agit donc beaucoup de trier pour sélectionner ou rejeter, plutôt que de rechercher désespérément des titres. Enfin, il s’agit de mes procédures de travail, c’est à dire une façon de faire, sans prétention de ma part de la présenter comme exemplaire. L’enjeu est pour moi de la mettre à plat pour mieux l’appréhender moi-même, tout en bénéficiant de vos éventuels commentaires et retours d’expériences. Continuer la lecture de Mon schéma d’acquisition