Archives du mot-clé Sudoc

Contrôle qualité de notices du Sudoc - version 2

keys - Judy van der Velden - CC-BY-NC-ND

Préambule

Il y a quelques mois, j'avais bricolé une page de contrôle de qualité de notices du Sudoc. L'objectif était de détecter automatiquement des erreurs courantes sur des lots de notices - erreurs plus liées à la forme qu'au contenu, et donc (souvent) corrigeables sans besoin de se référer au document. L'outil est par nature à l'usage de catalogueurs (très) consciencieux, ou plus probablement de correspondants catalogage. Sa mise en ligne avait entraîné une petite discussion, et des propositions d'améliorations. La publicité qui lui a été faite récemment m'a donc amené à lui apporter quelques modifications. Continue la lecture

Groseilles-ciblées - rt

Contrôle qualité de notices du Sudoc

Photo originale : redberries2 - doc(q)man - CC-BY-NC

Préambule

En marge d'une discussion sur une adaptation des règles de catalogage, Mathieu Saby, aka Vingt-sept point sept, a signalé - et déploré - l'absence d'un outil simple de contrôle qualité des notices bibliographiques produites sur le Sudoc. Plus particulièrement concernant trois types d'erreurs "classiques" :

  • Quand une notice est créée ex-nihilo, le script d'aide à la création inclut automatiquement un espace inutile dans la zone de titre. Il est courant d'oublier de le supprimer.
  • Quand une notice est créée ou dérivée, on peut oublier de lier les auteurs à leurs notices autorité. Surtout quand la notice de l'auteur, jusqu'ici inconnu du Sudoc, doit être créée elle aussi.
  • Enfin, on peut omettre de lier les mots sujets aux notices autorité correspondantes.

Ces erreurs sont relativement faciles à réparer - elles ne nécessitent généralement aucune vérification sur l'ouvrage - mais moins à repérer. Et personne ne va s'amuser à éplucher toutes les notices du catalogue pour les détecter. Cependant, le double espace peut potentiellement nuire à une éventuelle réutilisation des données du catalogue, et surtout les informations auteurs et sujets non liées rendent la notice absente des recherches par rebonds - et nuisent donc à la visibilité du document. Continue la lecture

Ma BIU dans Firefox

Identifier automatiquement les Isbn, et signaler la présence (ou l'absence) de ces livres dans la bibliothèque, sur Firefox, c'est possible !

Préambule

Voilà quelques temps que je réfléchissais à la possibilité pour une application d'indiquer derrière chaque Isbn présent sur les pages que je consulte si, oui ou non, on l'a déjà ce bouquin. Seulement voilà, Javascript, que je maîtrise mal, n'est pas "Cross-domain", c'est-à-dire en gros qu'il n'autorise pas à insérer dans une page des infos issues d'une autre page. Sylvain Machefert, aka Symac, qui, lui, touche sa bille, avait réussi à aller récupérer des infos sur le Sudoc pour les utiliser ensuite, en utilisant un script Php. Mais moi, le Php, j'y comprends encore moins qu'au Javascript.

Et puis Symac et Étienne Cavalié, aka Lully, ont montré au monde comment intégrer des informations issues du catalogue d'une BU dans les résultats d'une recherche sur Google, par le biais d'une application Chrome. Au cours de ces explications, Symac a présenté sa méthode d'interrogation du Sudoc par le biais d'une page en Php, en fournissant le code à insérer.

Le dernier obstacle, c'est que l'application présentée était dédiée au navigateur Chrome, dont le système d'extensions avait paru à Symac "le plus simple d'accès". Sauf que moi j'utilise Firefox, que je n'ai pas l'intention de changer de navigateur, et qu'effectivement, leur système d'extensions donne mal à la tête.

Alors je me suis souvenu de GreaseMonkey, une extension Firefox qui permet d'exécuter du Javascript, pour modifier l'affichage de pages web. C'est celle qui fait tourner le superbe Sudoc Plus, créé par (devinez qui) Symac (pour changer  un peu de Bibliothèques [reloaded], allez en voir la présentation chez Mathieu, aka Vingt-sept point sept). Et j'ai réalisé que ces scripts étaient potentiellement Cross-domain. Je n'avais plus d'excuses, il fallait que je m'y mette. Continue la lecture

Ouvrages collectifs de presses universitaires : la somme des parties est supérieure au tout

Fringe Posters 9 - El Negro Magnifico - CC-BY-NC

Préambule

Je suis acquéreur et catalogueur en littérature générale et littérature française pour un public universitaire. J'achète donc beaucoup d'ouvrages collectifs, comme des actes de colloques. Certains sont publiés chez des éditeurs (très) généralistes, voire à compte d'auteur - on pourra d'ailleurs légitimement s'interroger sur la pertinence d'une édition coûteuse et par nature peu rentable au lieu d'une mise en ligne en accès libre sur une plateforme augmentant sa visibilité (un exemple : les actes de colloques du musée du quai Branly). Mais la majorité de ces ouvrages collectifs sont publiés chez des presses universitaires. Ils réunissent généralement des textes courts (10-30 pages), souvent centrés chacun sur un aspect d'une œuvre particulière, le tout sous un titre commun. Continue la lecture

Deux LibX en un

Photo originale : Domino graffiti 2 - · · · — — — · · · CC-BY-NC

Préambule

LibX, c'est vraiment très pratique. Le seul problème, quand on l'utilise pour les acquisitions, c'est qu'il faut choisir où mènera le clic sur l'Isbn : vers le catalogue, pour voir si on l'a déjà, vers le site sur lequel on formate les données biblio, vers le site où on stocke ses sélections en ligne, ou vers celui où on passe ses commandes ? Moi j'ai besoin de vérifier sur le Sudoc (mon Opac ne présente pas les Isbn), puis d'aller sur Electre où je formate et fais mes paniers de sélections - mes commandes chez le libraire je les fais d'un coup d'après mes listes Electre.

Pour le Sudoc j'avais donc un lien direct, et pour Electre j'utilisais le menu contextuel. Continue la lecture