Archives du mot-clé Catalogue

Ouvrages collectifs de presses universitaires : la somme des parties est supérieure au tout

Fringe Posters 9 - El Negro Magnifico - CC-BY-NC

Préambule

Je suis acquéreur et catalogueur en littérature générale et littérature française pour un public universitaire. J'achète donc beaucoup d'ouvrages collectifs, comme des actes de colloques. Certains sont publiés chez des éditeurs (très) généralistes, voire à compte d'auteur - on pourra d'ailleurs légitimement s'interroger sur la pertinence d'une édition coûteuse et par nature peu rentable au lieu d'une mise en ligne en accès libre sur une plateforme augmentant sa visibilité (un exemple : les actes de colloques du musée du quai Branly). Mais la majorité de ces ouvrages collectifs sont publiés chez des presses universitaires. Ils réunissent généralement des textes courts (10-30 pages), souvent centrés chacun sur un aspect d'une œuvre particulière, le tout sous un titre commun. Continue la lecture

Accès au catalogue depuis Facebook

Photo originale : Boston Public Library, 28 feb 09 - essygie - CC-BY

Préambule

Plein de bibliothèques ont une page Facebook. Elles servent essentiellement de placard de pub, de carte de visite et d'affichage d'informations pratiques. On y trouve donc logiquement des liens vers le catalogue de la bibliothèque. Et il semble que ça serve : je ne sais plus qui annonçait récemment qu'une part importante des accès au site d'une certaine bibliothèque provenait de Facebook (oui, je sais, [citation needed] et [weasel words]). Mais plutôt que dire : "allez chercher sur notre catalogue", pourquoi ne pas fournir directement le formulaire de recherche ? Continue la lecture

Sous le hashtag #mediadixweb2

sous le hashtag #mediadixweb2

Préambule

J'étais à la journée d'étude Mediadix / Urfist Paris du 10 décembre 2010 : "Le Web 2.0 : Nouveaux services ou effet de mode ?"

Ce compte-rendu est personnel, donc forcément empreint de subjectivité. Il est possible et probable que je déforme sans le vouloir les propos qui ont été tenus, que j’omette, que je simplifie. Pour affiner un sujet, mieux vaudra donc voir directement avec l’intervenant (le thème de la journée laisse deviner que tous ont une certaine présence sur le Web).

On a vu des interventions intéressantes, même si le planning de la journée, ambitieux, aurait mérité d'accorder plus de temps à certaines d'entre elles. Au détriment de certaines autres, s'il le faut. Puisque visiblement une journée de bibliothécaire ne peut excéder 9h – 17h30 (avec 1h30 de pause déjeuner)(vilain geste gratuit). Continue la lecture