Archives du mot-clé Isbn

Ma BIU dans Firefox

Identifier automatiquement les Isbn, et signaler la présence (ou l'absence) de ces livres dans la bibliothèque, sur Firefox, c'est possible !

Préambule

Voilà quelques temps que je réfléchissais à la possibilité pour une application d'indiquer derrière chaque Isbn présent sur les pages que je consulte si, oui ou non, on l'a déjà ce bouquin. Seulement voilà, Javascript, que je maîtrise mal, n'est pas "Cross-domain", c'est-à-dire en gros qu'il n'autorise pas à insérer dans une page des infos issues d'une autre page. Sylvain Machefert, aka Symac, qui, lui, touche sa bille, avait réussi à aller récupérer des infos sur le Sudoc pour les utiliser ensuite, en utilisant un script Php. Mais moi, le Php, j'y comprends encore moins qu'au Javascript.

Et puis Symac et Étienne Cavalié, aka Lully, ont montré au monde comment intégrer des informations issues du catalogue d'une BU dans les résultats d'une recherche sur Google, par le biais d'une application Chrome. Au cours de ces explications, Symac a présenté sa méthode d'interrogation du Sudoc par le biais d'une page en Php, en fournissant le code à insérer.

Le dernier obstacle, c'est que l'application présentée était dédiée au navigateur Chrome, dont le système d'extensions avait paru à Symac "le plus simple d'accès". Sauf que moi j'utilise Firefox, que je n'ai pas l'intention de changer de navigateur, et qu'effectivement, leur système d'extensions donne mal à la tête.

Alors je me suis souvenu de GreaseMonkey, une extension Firefox qui permet d'exécuter du Javascript, pour modifier l'affichage de pages web. C'est celle qui fait tourner le superbe Sudoc Plus, créé par (devinez qui) Symac (pour changer  un peu de Bibliothèques [reloaded], allez en voir la présentation chez Mathieu, aka Vingt-sept point sept). Et j'ai réalisé que ces scripts étaient potentiellement Cross-domain. Je n'avais plus d'excuses, il fallait que je m'y mette. Continue la lecture

Deux LibX en un

Photo originale : Domino graffiti 2 - · · · — — — · · · CC-BY-NC

Préambule

LibX, c'est vraiment très pratique. Le seul problème, quand on l'utilise pour les acquisitions, c'est qu'il faut choisir où mènera le clic sur l'Isbn : vers le catalogue, pour voir si on l'a déjà, vers le site sur lequel on formate les données biblio, vers le site où on stocke ses sélections en ligne, ou vers celui où on passe ses commandes ? Moi j'ai besoin de vérifier sur le Sudoc (mon Opac ne présente pas les Isbn), puis d'aller sur Electre où je formate et fais mes paniers de sélections - mes commandes chez le libraire je les fais d'un coup d'après mes listes Electre.

Pour le Sudoc j'avais donc un lien direct, et pour Electre j'utilisais le menu contextuel. Continue la lecture

Yahoo pipes, avec des données formatées

Photo originale : Gas meters and pipes - Iwa CC-BY-SA

Préambule

Comme quelques courageux (ou grands malades) l'ont lu, j'avais évoqué mon combat contre Yahoo pipes pour lui faire avaler des bibliographies et obtenir l'ISBN des ressources, en vérifiant dans la foulée leur présence dans la bibliothèque. C'était ambitieux, et ça c'est révélé moyennement performant. Le formatage des données bibliographiques n'était pas assez rigoureux pour qu'une machine l'interprète (même s'il est limpide pour le lecteur humain, pour peu qu'il soit aguerri aux biblios).

Pourtant, cette promesse de pointage automatique est restée séduisante à mes yeux. J'ai donc tenté de l'appliquer à des données bibliographiques plus formatées : les données éditeurs. Je me suis penché sur Armand Colin et Belin, deux éditeurs qui proposent certaines collections pas compliquées pour les acquéreurs : il nous les faut tous, ou presque. Partant de là, une vérification rétrospective ne sera pas passionnante pour l'acquéreur, alors si une machine peut le faire... Continue la lecture

Yahoo pipes, pour fabriquer son usine à gaz

Préambule

Avant, je lisais un peu en diagonales les billets de Lully concernant Yahoo pipes. Bon, les pipes, c'est des machins qui permettent de manipuler les flux. Certes. De fusionner des flux RSS. Pourquoi pas. Ce serait même ça qui fait tourner le Bouillon. Très bien, mais à moi, à quoi ça me sert ? Par acquis de conscience, je suis allé voir, et bien sûr, je n'ai rien compris. Après des efforts désespérés, j'étais parvenu à réinventer un LibX Amazon qui existait déjà depuis longtemps. Fort de cette expérience, avant toute chose, j'ai donc visionné attentivement les tutoriels vidéos présentés sur Bibliothèques [reloaded], et j'ai fini par comprendre que l'outil pouvait s'avérer intéressant. Et même particulièrement prometteur. Bon, et un brin obsessionnel, aussi : dès qu'on s'y plonge, on perd un peu de vie sociale, beaucoup d'heures de sommeil, et on gagne un air ténébreux et fatigué quand on rumine dans le (mauvais) bus en se demandant où est-ce que ça peut bien bloquer. Continue la lecture